Ce n’était qu’un jeu !

by

Merci Aymeric Libeau,  mentor StartupWeekend Orleans et Expert IT en digitalisation pour cet article.

Suite à mon précédent article sur l’avant Startup Weekend>, je voulais donner mon retour d’expérience sur l’événement et mon rôle de mentor.

L’équipe organisatrice peut recevoir les félicitations des participants car il me semble que nous avons tout passé de très bons moments. Le Startup Weekend Orléans est une très belle aventure humaine quel que soit le rôle que l’on occupe.

Le rôle de mentor est à la fois frustrant et grisant. On connaît une des solutions, mais il n’est pas un membre du corps enseignant qui impose une connaissance ou une pratique, le mentor doit faire découvrir en interrogeant, en éveillant la curiosité.

Voici quelques conseils pour les prochains participants qui voudraient gagner un peu de temps :
– C’est un jeu : Il ne faut pas oublier que c’est un jeu et qu’il est légitime de prendre des risques, de commencer un déploiement de services par Paris, Londres ou Berlin plutôt que la région Centre.
– Montée en charge : Il faut imaginer un service scalable. La vitesse est primordiale.
– Ecoute des clients : Faut-il faire un produit/service où l’on croit à sa réussite ou faire un service qui est attendu et s’adapter ensuite ?
– Se concentrer sur l’exécution : Il ne faut pas s’attarder sur l’échange d’idées. C’est le piège. Les idées n’ont pas de valeurs. Il faut travailler sur le business (remplissage du Canvas).
– Assurer le suivi : Comment s’organiser sans suivi ? Le mieux est de vite arriver à la mise en place d’un scrumBoard (ToDo, Wip, Done) et que chacun se responsabilise sur ce qu’il y a à faire. Si j’avais été un extrémiste, je les aurai emmener vers la mise en place des sprints mais je ne le suis qu’en cachette.

En partant avec ces informations de base, plusieurs équipes auraient eu beaucoup plus de temps. Mais cette porte entrouverte sur l’entreprenariat est une formidable expérience à pour ceux qui n’ont pas eu cette opportunité. En le faisant sous la forme de ce « serious game », c’est d’autant plus fun.

Je ne reviens pas sur les résultats même si je suis fier de ce que l’équipe « EcoFeeling » a réussi à faire avec Bulla. Quelle réussite pour la #SWOrleans de voir que les initiateurs de ce projet se posent de réelles questions sur la transformation du jeu en réalité (et pas seulement pour cette équipe).

La ville d’Orléans n’est qu’au début de son ère digital et des initiatives vont prochainement se transformer. On ne peut faire autrement. Pour gagner la guerre mondiale de la digitalisation #digiwar, il faut des troupes entrainées. Ce week-end fut un très bon entrainement et il en faut d’autres.

Serais-je encore Mentor l’année prochaine ? Je pourrai me vexer si on me pose la question. #jaimelesstartup